Apprentissage du chinois #1 : mon niveau de départ

Hello !

Comme vous le savez sûrement, je pars six mois à Taïwan pour apprendre le chinois au MTC (Mandarin Training Center). Je vous présenterai cette école dans un autre article, si certains réfléchissent à y aller.

Afin de suivre mes progrès en chinois, j’ai décidé de mettre en place la nouvelle rubrique Mon apprentissage du chinois pour que vous ayez une idée plus précise de ce qu’il est possible d’apprendre en six mois.
Dans ce premier épisode et afin de vous donner un peu de contexte, je vous présente mon niveau de départ.

 

Pourquoi j’ai décidé d’apprendre le chinois

On pourrait penser que j’ai choisi d’apprendre cette langue par curiosité, comme la plupart des élèves. Pas du tout ! Mon collège proposait un cursus de chinois en option LV3. J’étais très déterminée à faire une carrière dans la mode lorsque j’étais adolescente et afin de maximiser mes chances de trouver un job dans ce secteur, j’ai décidé d’apprendre le chinois en plus de l’anglais. Je me disais que ça ferait la différence sur mon CV.

 

Mon historique : un apprentissage compliqué

Mon apprentissage du chinois en France a été un parcours sinueux.

Au collège :
J’ai commencé par en faire deux ans au collège mais les conditions d’apprentissage n’étaient pas optimales.
En première année, nous étions 40 élèves dans la classe. En deuxième année, mon cours était de 5h30 à 6h30. Rester une heure après la fermeture habituelle de 5h30 pour apprendre une langue, c’est moyen au niveau motivation. Au final, je n’ai pas appris grand chose mais ça m’a permis d’avoir une idée de la langue.

Au lycée :
J’ai eu le choix de continuer le chinois mais j’ai préféré changer pour l’italien, car c’est une langue très importante dans le secteur de la mode. En plus, j’étais un peu fatiguée d’apprendre le chinois, langue qui demande énormément de travail personnel.

En master : 
Ma dernière tentative d’apprendre le chinois a été en 1ère année de master avec une prof taïwanaise ! Nous étions seulement six élèves dans ma classe mais nos niveaux différaient. Par exemple, une fille de ma classe avait fait 10 ans de chinois et moi je reprenais après cinq ans…
Comme je bossais beaucoup mon chinois, j’ai vite progressé durant ce semestre. Mais apprendre les caractères me prenait tellement de temps que j’avais parfois l’impression d’être en master chinois !

 

Mon niveau de départ avant Taïwan

Je viens de finir mon master, je n’ai donc pas pratiqué le chinois depuis un an et demi. Le chinois est une langue qu’on oublie si vite lorsqu’on ne la pratique pas, donc je ne me souviens plus de grand chose.

Je suis partie en Chine pendant deux semaines il y a quelques mois.
A Shanghai : Perdue à Shanghai, j’ai demandé mon chemin à un policier sans problème.
A Pékin : Dix jours plus tard, j’ai voulu acheter une bouteille d’eau à la réception de mon hôtel, impossible de me faire comprendre ! Dans un supermarché, j’ai voulu acheter du thé, pareil !
Du coup, je ne sais pas si j’ai un accent plus facile à comprendre à Shanghai… Ça restera un mystère pour moi !


Bilan de mon niveau de départ

Il faut également savoir qu’en France on apprend le mandarin simplifié, puisque c’est la langue officielle du gouvernement de la Chine continentale (bien que dans nombreuses régions de la Chine, on ne parle pas mandarin).

Alors qu’à Taïwan (et Singapour), on apprend le mandarin  traditionnel, c’est à dire le chinois historique avant sa simplification. Il va donc falloir que j’apprenne des caractères que je connais uniquement en simplifié. Beaucoup de personnes hésitent entre apprendre le simplifié ou le traditionnel, je vous ferai un article sur ce sujet quand je serai à Taïwan !

On m’a beaucoup demandé si je pensais devenir bilingue en six mois, je vous parle de mes trois objectifs d’apprentissage ici.

 

Prochain article de cette série : ma première semaine de cours au MTC !
Je vous prépare également des articles sur mes conseils pour bien apprendre le chinois. N’hésitez pas à me demander en commentaires les articles que vous souhaitez !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *